Normandie Vol Libre

Bi-sexu’aile ... comment devenir un dur !

jeudi 25 septembre 2014 par AlexisD

Mes amis deltistes sont entrain de me convertir doucement mais surement, à leurs jeux, leur philosophie, leur jargon (parfois assez fleuri).

Mais pourquoi "cette déviance" ?
- Parce que j’ai une envie de découvrir le vol à plat, le nez dans le vent, d’avoir un plané plus franc, d’avoir une proximité avec mon aile.
- Mais aussi, le delta me semble être une très bonne école de la rigueur, les phases de décollage et d’atterrissage nécessitent un "sérieux" sans quoi, cette activité peut devenir chère. (note de SM : on trouve des équipements complets, delta de début + harnais pour moins de 400 euros)
- Dernière motivation, pour élargir mon domaine de vol. En effet, je ne suis pas motivé par les mini-ailes, qui font du raz-moquette. En cas de vent trop fort (plus de marge de sécurité en parapente), le delta accepte un vent plus soutenu...à condition de savoir le maîtriser !

Bref c’est comme un retour à la case départ ! Pente école pour apprendre dans l’ordre :
- A mettre l’aile au vent
- A lui donner de la vitesse
- A garder un cap
- A gérer son incidence pour maitriser les phases de ressources et d’abattée
- A "tangenter" le sol en final

- Et à terminer le vol par une belle poussée finale
Ces quatre derniers points sont dégrossis, mais il me reste un bon nombre d’heures de travail, avant d’en avoir la maîtrise.

Les prochaines étapes à effectuer lors des premiers grands vols :
- Faire de beaux virages
- Réaliser une trajectoire avec sortie de virage pour un cap donné
- Maîtriser un plan de vol simple
- Découvrir les plages de l’assiette et de l’incidence
- Gérer la perte d’altitude et faire des belles approches (là ça risque d’être long !)
Mais avant cela, je dois déjà remercier ceux qui me soutiennent dans cet effort : "mes nouveaux amis Deltistes", et plus particulièrement à :
- l’imminent HVR, à double titre d’abord pour le prêt de l’aile et du harnais et ensuite pour le tutorat qu’il me propose.
- à Marie-Claire qui soigne bien mon instructeur.
- Alfonso pour le "juste" retour d’expérience, (j’en profite pour te souhaiter un prompt rétablissement, ça va la cheville ?)
- Philippe C. pour le second cours de pliage, et l’astuce de lever l’aile pour sentir la 1/2 aile prise en charge et permettre ainsi au pilote de corriger sa direction dans la pente avant son envol. Et sa démonstration de décollage dans un vent relativement soutenu
- Dany et Michel pour leur enthousiasme et leur notion de déséquilibre avant, que j’ai maintenant à peu près intégré !
- Olivier G. pour le partage de son carnet d’adresses de fournisseurs de montants (malheureusement ça devrait m’être utile)
- Daniel L. pour son soutien et pour sa tolérance lorsque je l’ai abandonné aux urgences de Neufchâtel il y à 2 ans...
- Sylvain M. pour m’avoir montré la voie de l’apprentissage !

J’ai aussi conscience de réaliser le rêve, plus ou moins secret, d’un bon nombre de parapentistes. J’espère dans ce cas jouer à bloc ce rôle de "néo-pionnier" et faire des émules. Mais laissez moi quelques mois d’exclusivité avec mes professeurs particuliers, je souhaite devenir "rapidement" autonome !
La pente école, c’est physique, mais pour les parapentistes que nous sommes, beaucoup de notions sont rapidement et déjà intégrées. Seuls quelques uns de nos repères sont à changer.
Bref, l’apprentissage est bien facilité par rapport aux pionniers du delta, il y a 40 ans (voire plus).

HVR (au nez de l’aile) et son frère en 1978

Alexis D.


Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | icone statistiques visites | info visites 579674