Normandie Vol Libre

Annecy

mercredi 8 juin 2011 par Patrick PPe

J’ai toujours eu une impression bizarre durant mes vacances à la montagne lorsque je roulais (en voiture il ne faut pas pousser) sur les célèbres cols du Tour de France (Aubisque, Izoard, Galibier, Alpes d’Huez, Mont Ventoux, Tourmalet, Puy de Dome). On les reconnait ces endroits sans les connaitre.

A partir du camp de base d’ Ugine, je suis allé à la découverte des sites dont il est fait souvent référence dans les forums de parapente.

J’ai pu enfin ressentir et visualiser sur le terrain les différents articles sur le parapente en montagne :
- site du matin / site du soir en fonction de l’orientation
- la brise de vallée qui forcit assez tôt dans la journée
- le vent météo qui n’est pas l’ami du parapentiste
- la fréquentation des sites
- la prise de terrain en U avec du "gaz" facilite la précision
- rester en l’air malgré le "gaz" n’est pas si simple
- la restitution du soir
- la maitrise du dos voile est nécessaire
- la durée de certaines navettes
- tout est plus grand (dénivelé, longueur potentiel des cross)
- une inversion de certains automatismes (tendance à attendre le cycle faible pour décoller, ne pas jouer au gratte cailloux).

Par rapport à mon souvenir du premier vol dans le Cantal je pensais avoir un plus grand stress lors des décollages avec plus de 400 mètres de dénivelé.
Que nenni la légère angoisse est plus liée au fait que se poser ne se fait pas en 2 minutes (et je ne maitrise pas les 360 engagés) et donc il faut anticiper beaucoup plus l’évolution météorologique.
Là où j’ai volé il y a de nombreux possibilités de se vacher (les vallées sont larges).

J’ai aussi volé dans du +5 m/s, cela secoue mais je m’attendais à pire.

Les sites où j’ai volé ... quelques infos car je me suis laissé guider (je recommande d’utiliser Internet pour retrouver les bonnes infos) :

Planfait (Talloires)
- 400 mètres de dénivelé
- un bar en haut, un bar en bas
- le parking à 2 min 30 secondes du déco
- lieu de départ privilégié pour de fameux cross (Dent de Lanfon, Roc de Boeufs, ...) nécessitant un gain de 1000 mètres pour effectuer la première transition (si ma mémoire est bonne)

Montmin
- Près du col de la Forclaz
- 800 mètres de dénivelé, moquette au décollage
- 15 min de marche par un large chemin
- Vue superbe sur le lac d’Annecy
- Possibilité de rejoindre les Dents de Lanfon
- Atterrissage à Doussard
- Possibilité de vol de restitution.

Je n’ai pas ma vidéo mais celle-ci restitue bien l’ambiance du vol du soir.

Plaine-Joux
- "Ze" site avec un superbe point de vue sur le Mont Blanc
- Pas de marche à pied
- 800 mètres de dénivelé

Aiguebelette
- Connu aussi sous le nom du col de l’Epine
- Célèbre pour le vol du soir en profitant de le restitution (qui n’est pas provoqué par le lac contrairement à la sensation ressentie en vol)
- 750 mètres de dénivelé
http://lesailesdulac.free.fr/joomla/index.php?option=com_content&view=article&id=8&Itemid=10

Marlens
- 450 mètres de dénivelé
- Vol du matin
- Vent forcissant en fin de matinée à l’attero

Montlambert
- 600 mètres de dénivelé
- 10 min de marche par un large chemin
- Vol du matin, protégé par vent du Nord

Chamoux Celui-là, je n’y ai pas volé pour cause d’orage.

- Nécessite 5 à 10 min de marche à pied.
- 1000 mètres de dénivelé
- Il est un peu particulier car le site se situe dans une combe perpendiculaire à la vallée où il faut se poser (dans cette vallée le vent peut-être fort).En gros il n’y a aucune vue sur le terrain d’atterrissage donc cela ressemble à un petit cross.

http://parasavoie.free.fr/plans/france-73-chamoux_02.htm

Conclusion
- Une nouvelle expérience arrivant au bon moment vis à vis de ma progression, avec des conditions météorologiques exceptionnelles
- Il ne me reste plus qu’à travailler mon pilotage en Normandie pour pouvoir passer à l’étage supérieur.

Objectif à 2 ans :


Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | icone statistiques visites | info visites 573275