Normandie Vol Libre

Dans l’eau !

dimanche 22 mai 2016 par Sylvain B.

Pour info, je raconte un incident de vol, qui a failli très mal se terminer, arrivé vendredi dernier après-midi à Commes. Je n’étais pas présent sur les lieux et j’essaie de retranscrire de mémoire ce qui m’a été relaté :
Ils étaient 5 seulement au déco de Commes, dont Frank D et Seb de l’AS Icare, et 3 autres pilotes : 1 de Toulouse, 1 de Cotentin Vol Libre et 1 pilote avec juste 3h de vol.
Conditions : bonne force du vent mais un peu trop nord/est, marée haute petit coefficient, eau à 11°.

Frank et Seb, en l’air partent vers Arromanches. Un peu avant cap de Tracy, Seb décide de faire demi tour car vraiment trop contré, Frank prolonge un peu, mais fait également 1/2 tour.
Devant "Batteries de Longues-sur-mer", Séb devait s’appliquer pour rester au niveau falaise car rendement pas terrible dû au vent travers, Frank est plus haut avec voile plus perfo. Ils croisent les 3 autres pilotes devant la valleuse du "Le chaos de longues sur mer" Seb fait signe au plus débutant de faire 1/2 tour car juge les conditions trop compliquées pour lui.
Le pilote suit les conseils de Seb.
Mais les 2 autres se trouvent entre "Le chaos" et "Les batteries", sur le morceau de falaise pas très haut et surtout avec une pré-falaise très développée. Lors d’un croisement, un refuse la priorité à l’autre qui doit se décaler, et se retrouve bas, plus possible de tenir ! Attero dans l’eau devant la valleuse de Longues à quelques mètres du bord, presque pas pied.
Seb, du ciel, lui crie de sortir de la sellette, mais il y a des rouleaux, le pilote est celui de Cotentin Vol Libre, il est vite emmêlé dans ses suspentes, la voile remplie d’eau dans les vagues, le tire. Il est en grande difficulté...
Seb se pose dans la valleuse et descend vite fait le chemin vers la plage avec sa patte folle. Il le perd de vue pendant la descente dans la végétation, se demande comment il va le retrouver.
Quand il arrive près de lui, le pilote après une grosse bagarre a fait le plus dur, il est assis avec encore de l’eau à la poitrine dans les vagues, les jambes encore emmêlées dans les suspentes. Seb se met à l’eau jusqu’aux cuisses encore habillé, pour sortir l’ensemble. Séb s’aperçoit alors que la sellette est une ancienne sellette sans boucles automatiques.
Pendant ce temps là, le pilote de Toulouse (engagé avec un petit refus de priorité) est allé se poser au déco, pour revenir à la valleuse avec son véhicule et aider.
Ouf !!!

Jean-Paul C. Moniteur Fédéral.


Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | icone statistiques visites | info visites 573034