Normandie Vol Libre

Histoire de l’aviation ultralégère à Blangy sur Bresle par Michel Baduel

dimanche 12 septembre 2010 par Homo Volatilus Rigidus

Il y a 35 ans, en 1975, naissait à Blangy le club "Normandie Vol Libre", fondé par 2 blangeois, 1 parisien, 1 rouennais et 1 amiénois.
Ce club réunissait 5 passionnés de deltaplane qui, depuis quelques temps, se retrouvaient tous les week-ends sur un terrain qui allait devenir célèbre dans le milieu du vol ultraléger national : le Mont-Faucon à Nesle Normandeuse.

C’est un ingénieur de la NASA, Francis Rogallo qui est à l’origine du deltaplane. Son invention, conçue à partir de toile et d’une armature métallique, avait pour but la récupération des capsules spatiales en remplacement des parachutes, elle ne fut jamais utilisée à cet effet.
Ce sont 2 pratiquants de ski nautique,aux États Unis et en Australie (Bill Bennet et Bill Moyes) qui ont eu l’idée, à la fin des années 60, d’utiliser cette conception d’appareil pour remplacer les cerfs-volants tractés leur permettant de s’élever au dessus des plans d’eau. Ce nouvel engin avait l’avantage d’être pilotable par déplacement du centre de gravité, on pouvait donc larguer le câble de traction et diriger le vol de descente.

A partir de ces possibilités, le vol en décollant à pieds d’une pente devenait possible, il a donc commencé à se développer dans ces deux pays au début des années 70, puis à s’étendre rapidement en Europe.

En 1973, un champion de ski-nautique, Bernard Danis, introduit cette pratique en France et se lance dans la construction de deltaplane.
En mai 1974 la "Fédération Française de Vol Libre" (FFVL) est créée à Grenoble, peu de temps après une revue mensuelle, "Vol Libre Magazine" apparait en librairie. C’est au cour de cette année qu’un parisien, ayant de la famille dans la région, est venu faire un essai, avec un deltaplane, à Nesle Normandeuse, sur le Mont-Faucon au pied duquel je passais tous les jours pour aller à mon travail. C’est à partir de là que tout a commencé.

Ma passion pour cette pratique fut immédiate et mon initiation rapide, une blangeoise (Annie Duprey) a également suivi cet apprentissage. Nous avons mis sur pieds le "Club Normandie Vol Libre" en Mars 1975.
A partir de cette période, notre perfectionnement s’est poursuivi par de nombreux week-end passés en montagnes (Alpes, Jura, Pyrénées, Massif Central), ainsi qu’à la recherche d’autres pentes dans la région, avec parfois des vols "délicats" comme ceux des falaises de bord de mer.

Après l’intégration de nouveaux membres nous avons formé une équipe de compétition qui participait à la plupart des épreuves du championnat de France. En 1977, nous sommes allés à 4 pilotes, en Sicile, décoller du sommet du cratère de l’Etna à 3300 m, volcan dont l’activité est permanente.

Ce fut ensuite le diplôme de moniteur fédéral de vol libre pour quelques uns d’entre nous, puis la création de l’école du Mont-Faucon dont le développement a pris une ampleur inattendue, en raison de la forme du site, un dôme sans obstacle utilisable par toutes orientations de vent, mais également en raison de la proximité de la région parisienne d’où la majorité des élèves venait, grâce en partie aux médias spécialisés (record 120 licenciés en 1980).

Puis il y a eu l’intégration en 1978, au sein du comité directeur de la FFVL en prenant la direction de la commission compétition. Ce fut donc l’organisation des championnats de France en 1978 et 1979 dans les Alpes, puis des championnats du monde dont la France avait la charge, en Aout 1979. Les épreuves ont eu lieu près de Grenoble, avec plus de 150 participants venant de tous les continents. Félicitations unanimes de toutes les fédérations ainsi que de notre ministre de la jeunesse et des sports sur la qualité de l’organisation.
En individuel le 1er français se classe 3ème mais par équipe la France devient championne du monde devant les équipes anglaises, allemandes et US.

Nous avons ensuite organisé pendant plusieurs années, en Février, sur le Mont-Faucon, une compétition qui permettait de mesurer la performance des ailes, de nombreux constructeurs européens y participaient pour montrer leurs derniers modèles, ce qui en faisait une sorte de salon du vol libre.

En 1980 après avoir tenté diverses modifications sur une aile, dont plusieurs exemplaires furent à l’origine d’accidents dus à un problème de stabilité, nous avons fini par en construire une avec l’aide d’un voilier et d’un spécialiste en résistance des matériaux. Après quelques bons résultats en compétition on ne pouvait que donner une suite à ce premier essai. Ce fût donc la création en 1981 des "Ailes MB" dans un local à Bouttencourt et le début d’une production à petite échelle.

En 1983, grâce à leurs résultats en compétitions, deux pilotes équipés de nos ailes, sont sélectionnés en équipe de France pour participer aux championnats du monde organisés par le Japon.
En 1984, création de la SARL Synairgie, avec un nouveau local plus vaste situé à Blangy. La production augmente avec dans les périodes les plus actives, prés de 12 salariés (voilerie et structures) et progressivement l’entrée sur le marché des ULM, avec la fabrication d’ULM pendulaires puis d’un avions tubes et toile (classé ULM) que nous avons produit en 200 exemplaires.
Le bilan final en 17 ans de production, c’est 20 modèles créés et prés de 3000 appareils construits (60% deltaplanes, 40% ULM ) dont 20% à l’export (Allemagne et Espagne).
Un titre de champion du monde en ULM pendulaire avec Pascal Morel et le premier atterrissage au sommet du Mont-Blanc en ULM.
Le journaliste et aventurier Guy Delage à réalisé en 1991 la traversée de l’Atlantique Sud (Sénégal-Brésil) avec un ULM équipé d’une aile prototype de notre fabrication. Exploit toujours inégalé à ce jour, 2600 km et 26 heures de vol sans assistance maritime avec 350 litres de carburant répartis dans la coque en résine.
Philippe Zen est devenu champion du monde en Afrique du Sud avec un ULM 3 axes de notre fabrication.
Olivier Aubert a réalisé la liaison Le Cap en Afrique du Sud au Cap Nord en Norvège avec un ULM équipé d’une de nos ailes, soit 23 000 km en 4 mois.
L’arrêt de l’entreprise en 1998 est lié à la disparition progressive du deltaplane au profit du parapente et aux difficultés du marché ULM liées à la dure concurrence, en matière de prix, des appareils fabriqués dans les pays de l’Est.
Le Club "Normandie Vol Libre" est maintenant basé prés de Rouen et ne comporte pratiquement que des pilotes de parapente qui volent sur différents sites régionaux (Le Mont-Faucon n’est plus autorisé).

La production de deltaplane en France est maintenant pratiquement inexistante. Concernant les ULM, un seul constructeur important a traversé depuis les années 80 les aléas du marché, quelques autres se maintiennent avec de petites productions.

Michel Baduel

Le 19 Mars 2009 à 20h30, a eu lieu à la salle des fêtes de Blangy, une projection de films sur le deltaplane dans les années 70, en France et dans la région et sur notre vol du cratère de l’Etna. Une exposition de photos a montreral’historique de l’aviation ultra-légère blangeoise.

L’entrée était fixée à 5€ (gratuit pour les scolaires), la recette a été versée au profit des œuvres sociales du Lions Club d’Aumale-Blangy et concerne essentiellement "Handi-chien" et la "Maison Alzheimer" de Dieppe.


Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | icone statistiques visites | info visites 595162